L'Orgasme à tout prix tue l'orgasme !


On nous fait croire qu’une relation sexuelle aboutie doit forcément être ponctuée par la jouissance de la femme. L’orgasme serait donc à la fois une garantie et une exigence du plaisir sexuel, exigence qui peut vite virer à l’obsession lorsque l’homme cherche systématiquement à faire jouir sa partenaire à chaque rapport charnel.


Ce faisant, il se fixe une performance dont le résultat n’est souvent pas à la hauteur de ses attentes. Car en vrai, une femme peut ressentir un énorme plaisir, une intense volupté sans que son orgasme ne se déclenche. Avant donc de comprendre comment l’angoisse de l’orgasme peut inhiber le plaisir, il importe d’établir la nuance entre ces deux notions érotiques.

C’est le plaisir qui compte avant tout

 

Si vous êtes de ceux qui pensent que l’acte sexuel doit nécessairement finir avec une décharge orgasmique de la femme, alors vous ne faites pas l’amour pour les bonnes raisons.


L’orgasme, c’est un peu la cerise sur le gâteau.


On ne dira pas non s’il vient mais il ne faut pas le poser comme une condition sine qua non de l’acte sexuel, un résultat sans lequel tout le reste n’aurait servi à rien. Chaque phase du rapport sexuel apporte du plaisir à la femme quand l’homme ne fait pas preuve de maladresse et il n’est pas rare que ce plaisir soit aussi intense que l’orgasme. D’ailleurs, beaucoup de femmes qui n’ont jamais joui ou qui ne jouissent pas souvent disent ne pas en ressentir le besoin tellement elles prennent du plaisir.


Ne pas la faire jouir n’est pas forcément un échec


De plus en plus de femmes ont l’orgasme comme mot d’ordre et attendent de leur partenaire qu’il leur en donne un à tous les coups alors qu’elles ignorent souvent comment y arriver. Les hommes de leur côté ont la même pression et s’imaginent que c’est en appliquant les préceptes pornographiques qu’ils parviendront à leurs fins.


Comme on peut le constater, chaque partie se berce d’illusions et c’est peut-être ce qui justifie une telle résurgence du plaisir solitaire de part et d’autre. Ce que les hommes et les femmes doivent vraiment comprendre, c’est que l’absence d’orgasme n’est en rien un échec. Il est tout à fait possible de satisfaire une femme sans lui donner un orgasme.

1. Anticipation

Tout d'abord, comme nous l'avons vu dans l’article sur les blocages psychologiques 

et physiques de la femme vis-à-vis de l'orgasme féminin, il faut que vous fassiez entrer votre 

partenaire dans un espace mental différent de celui de la vie courante, un espace de liberté, où 

elle sait qu'elle peut laisser s'exprimer ses pulsions sexuelles et se laisser aller au plaisir. Pour 

cela, il faut que vous l'emmeniez dans cet espace mental bien avant l'acte grâce à l'anticipation. 

Envoyez lui un message pendant la journée, en lui disant à quel point vous êtes impatient a 

l'idée de lui faire l'amour ce soir, et que vous avez envie de vous évader dans un endroit où elle 

peut se sentir en totale sécurité, un endroit où son plaisir peut rugir sans avoir à craindre de se 

faire juger, et que cet endroit, c'est entre vos bras. En comprenant que VOUS avez envie de la 

faire jouir, vous faîtes par là même tomber le sentiment de culpabilité face au plaisir qui pourrait 

l'empêcher de jouir. Puisque c'est pour vous qu'elle se laisse aller, elle n'a à s'en vouloir de se 

laisser aller au plaisir, et l’orgasme féminin perd tout son tabou...

L’obsession de l’orgasme tue le plaisir


Le fait de penser tout le temps à atteindre l’orgasme, de ne faire l’amour que pour le donner ou en avoir est le meilleur moyen de le faire fuir. Pourquoi ? Et bien parce que lorsqu’elle tourne à l’obsession, la recherche de l’orgasme inhibe complètement la libido. C’est comme avoir sommeil et vouloir connaitre le processus de l’endormissement. Pour connaitre le plaisir ultime, vous devez être relaxe et communiquer le même état d’âme à votre partenaire.


Si vous avez affaire à une femme qui n’a jamais joui et qui en fait un défi, vous devrez absolument désamorcer d’abord cette angoisse en faisant tout pour qu’elle se laisse aller. Montrez-lui que le plaisir est plus important que l’orgasme sinon tout votre talent d’amant n’y fera rien. Quand elle sera complètement détendue, elle sentira le plaisir monter plus vite en elle et ce n’est que de cette façon qu’elle connaitra l’orgasme. Inutile de se compliquer la tâche en recherchant l’or olympique.


Recevez Gratuitement : Votre Manuel de Langage Sensuel